[Guide] LUN iSCSI Synology

iSCSI est une abréviation de Internet Small Computer System Interface. C’est un protocole de stockage en réseau basé sur le protocole IP destiné à relier les installations de stockage de données.
En transportant les commandes SCSI sur les réseaux IP, iSCSI est utilisé pour faciliter les transferts de données sur les intranets et gérer le stockage sur de longues distances. iSCSI peut être utilisé pour transmettre des données sur des réseaux locaux (LAN), réseaux étendus (WAN) ou Internet et peut permettre d’être indépendant sur l’emplacement physique du stockage ou de la récupération de données. Le protocole permet aux clients (appelés initiateurs) d’envoyer des commandes SCSI (CDB) à des périphériques de stockage SCSI (targets) sur des serveurs distants. Il s’agit d’un protocole de SAN (Storage Area Network), qui permet de rassembler les ressources de stockage dans un centre de données tout en donnant l’illusion que le stockage est local.
Contrairement au fibre channel, qui nécessite une infrastructure matérielle dédiée, iSCSI peut s’utiliser en conservant une infrastructure existante.

1 – Création d’un LUN-iSCSI sur un NAS Synology
2 – Ajouter un LUN sur un hyperviseur ESXi

.

1 – Création d’un LUN-iSCSI sur un NAS Synology

Pour créer un LUN iSCSI sur un NAS Synology, il faut commencer par se connecter via l’interface WEB de celui-ci, par défaut « ADRESSE-IP:5000 ». Puis cliqué sur le menu de « Toutes les applications ».


Ensuite, il faut ouvrir l’application « Gestionnaire de Stockage ». Cette application permet de gérer tous ce qui est en rapport avec le stockage. Création d’une/plusieurs grappe de disque, création d’un LUN iSCSI, mappé une target iSCSI etc..



Nous allons nous rendre dans le menu iSCSI LUN, puis cliquez sur le bouton « Créer » pour ajouter notre premier LUN iSCSI.


Plusieurs options s’offre à nous. Dans notre cas nous choisirons la première option : « iSCSI LUN (fichiers courants) » qui permet de créer un LUN sur un disque classique. Les deux autres options offres des paramètres avancés avec support de la tolérance de panne (RAID).


Ici, nous allons pouvoir configurer notre LUN :
Nom : Permet de donner un nom au LUN
Emplacement : Permet de définir sur quel volume sera stocker le LUN
Thin Provisioning : Quand le volume ne dispose pas suffisamment d’espace libre, Thin Provisioning LUN va passer en lecture seulement et ceci pourrait entrainer une perte de donnée.
Fonctions LUN avancées : Prise en charge de VMware VAAI, accélération matérielle.
Taille de l’unité d’allocation LUN avancée : Permet de définir la taille de l’unité d’allocation pour optimiser certaines fonctions pour le serveur d’applications, tel que Microsoft Exchange ou SQL Server ou les serveurs de virtualisation et les technologies d’accélération du stockage, telles que Microsoft Windows ODX ou VMware VAAI
Capacité (Go) : La taille du LUN en Giga Octects
Mappage d’iSCSI Taget : Permet soit de créer une nouvelle Target iSCSI ou soit de mapper le LUN sur une Target existante.


Nous allons ici, créer une nouvelle Target iSCSI :
Nom : Permet de donner un nom à la target
IQN : Il s’agit de l’identifiant (unique) de la target hôte (faîtes un copier de l’IQN, nous en aurons besoin pour l’ajouter dans notre ESXi)
Activer CHAP : Permet de sécuriser la target afin de désigné qui est/sont l’initiateur avec mot de passe.


Il s’agit de la dernière étape de la création du LUN sur le NAS Synology, nous retrouvons un résumer des paramètres, il est toujours possible de faire « Retour » si un paramètre vous semble incorrecte, ou sinon cliquez sur « Appliquer » pour finaliser la création du LUN.

Le LUN étant créé, nous pouvons maintenant l’intégrer dans notre ESXi. La LUN apparaîtra comme un disque dur physiquement connecté à la machine et servira d’espace commun entre nos différents ESXi.


.

2 – Ajouter un LUN sur un hyperviseur ESXi

Il va falloir retourner sur vCenter ou directement sur l’ESXi, puis allez dans l’onglet « Configuration »


Ensuite, il faut se rendre dans la case « Matériel » -> « Adaptateurs de stockage » puis faire un clic droit sur « vmhba37 » puis sélectionnez « Propriétés… »


Dans les Propriétés d’initiateur iSCSI, il va falloir se rendre dans l’onglet « Découverte statique » puis cliquez sur « Ajouter … »
Serveur iSCSI : Adresse IPv6 ou IPv6 ou nom FQDN de la target
Port : Par défaut iSCSI utilise le port TCP 3260
Nom cible iSCSI : C’est ici qu’il va falloir coller l’identifiant IQN de la target qui a été copié précédemment
Puis cliquez sur « OK »


Un message d’avertissement apparaît et demande un rebalayage de l’adaptateur. Cliquez sur « Oui » pour que les nouveaux paramètres soient pris en compte.


Ensuite dans la case « Matériel » il faut se rendre dans le menu « Stockage » puis, « Ajouter stockage.. »


Il va falloir choisir le type de stockage :
Disque/LUN : Concerne les datastores Fiber Channel, LUN iSCSI ou un disque SCSI en local
Système de fichiers réseau : Concerne les espaces de stockage NFS
Dans notre cas nous choisirons donc la première option : Disque/LUN


Ici, nous allons voir quels sont les espaces de stockage disponible, ici nous pouvons voir qu’il n’y en a qu’un seul, à savoir notre LUN iSCSI.


Nous voir ici la disposition actuelle du disque, son emplacement, format de la partition etc…


Maintenant il faut donner un nom au LUN pour que cela soit plus parlant, nous avons choisis de l’appeler LUN-Synology, mais libre à vous de l’appelez comme vous le souhaitez.


Deux nouvelles options nous sont proposées :
Espace maximum disponible : Permet de prendre toutes l’espace disponible sur le LUN.
Personnaliser les paramètres d’espace : Permet de définir une taille personnalisée de la taille de la partition.


Enfin, un récapitulatif des paramètres du LUN.


Ici, nous pouvons voir que le LUN iSCSI à bien été ajouter dans la liste des datastores disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *